Composition aloe vera

Une plante divine

Guerre des laboratoires pharmaceutiques
Rappelons que dans nos pays dits avancés, un médicament nouveau ou une préparation à base de plantes ne sont reconnus par la médecine officielle que si l'on en connaît l'exacte composition chimique.
Ainsi, une plante comme l'aloès qui a fait ses preuves depuis des siècles, appartenant à la pharmacopée traditionnelle des guérisseurs et des herboristes du monde entier, ne sera un jour agréée officiellement que si elle réussit à franchir les fourches caudines du protocole expérimental.
Et, devant la guerre féroce que se livrent dans l'ombre les grands laboratoires pharmaceutiques, on comprend mieux pourquoi les énormes intérêts financiers en jeu parviennent à retarder la mise en vente libre d'excellents produits naturels et bon marché. Il est évident qu'une plante que, dans les pays chauds, tout le monde peut cueillir librement, cultiver sur sa terrasse ou dans son jardin, qui est capable de guérir de très nombreuses maladies, fait désordre dans le panorama du medical business international.
L'Aloès, longtemps employé sous forme de poudre fabriquée à partir des feuilles séchées de la plante que l'on pouvait aisément transporter, on utilisa aussi dans les pays de production, la sève rosâtre sécrétée par la peau superficielle de la feuille. Cette méthode de premiers soins est encore pratiquée aux Antilles et dans nombre d'autres pays du tiers monde.


Stabilisation
Comme nous venons de le voir, ce n'est que très récemment que l'on a réussi à stabiliser le gel actif mais instable de la pulpe d'Aloe vera, pour un usage prolongé.
Aujourd'hui, c'est ce gel mucilagineux contenu par les feuilles, - la partie la plus active de l'aloès - que l'on utilise. Cholagogue, stomachique, laxative et purgative, l'aloïne contenue dans la sève des cellules péricycliques de l'aloès représentait pour les anciens un véritable élixir de longue vie. Mais rares étaient les initiés faisant la différence entre cette sève jaune rosâtre et le gel incolore du cœur des feuilles de l'aloès.
Or, c'est ce gel astringent, bactéricide, béchique, cicatrisant, fongicide, anti-inflammatoire, hémostatique et virulicide qui représente la partie la plus active de la plante. Il anesthésie les tissus, arrête les démangeaisons, soulage les piqûres d'insectes. Il combat aussi avec succès la fièvre et la constipation, dilate les vaisseaux capillaires et clarifie le sang.
En dermatologie, le gel de l'aloès revitalise les tissus, «digère» les cellules mortes, hydrate les peaux sèches et pénètre le derme en profondeur pour son plus grand bénéfice.

Propriétés traditionnelles
Au cours du dernier demi-siècle, des chercheurs ont enrichi la liste déjà longue de ses propriétés traditionnelles: l'Aloe vera se révèle un excellent régulateur biologique et un excellent immunostimulant. Il est apprécié pour sa faculté d'accélérer la régénération cellulaire postopératoire.
Depuis quelques années, des médecins américains affirment obtenir de bons résultats dans le traitement du cancer et du sida.
Mais restons prudents. Cette réputation de «plante miraculeuse», ces louanges, ce dithyrambe, n'est-ce pas trop beau, ne serait-ce pas qu'une belle légende ou une vulgaire campagne de propagande pour favoriser la promotion des mille produits à base d'aloès, plus ou moins purs et plus ou moins efficaces qui déferlent d'ores et déjà sur le monde ?

Une composition très riche
En tout cas, la riche composition en vitamines, en sels minéraux, en acides aminés, en enzymes, en éléments nutritifs variés, fait de la feuille d'Aloe vera et de sa pulpe, un aliment énergétique très complet. De nombreux témoignages signalent la surprenante propriété de «régulateur de poids» qu'offrirait une cure prolongée d'Aloe vera. Coupe-faim naturel pour les boulimiques et les obèses, l'aloès stimulerait par ailleurs l'appétit des anorexiques.
Ce qui plaide en faveur des vertus intrinsèques de l'aloès, c'est que son usage fut adopté par des peuples vivant dans des aires géographiques aussi éloignées les unes des autres que l'Égypte, la Chine et l'Inde, l'Europe méridionale, l'Afrique, le Proche et le Moyen-Orient, Madagascar, l'Amérique ou l'Australie.

Une plante magique ?
Il est évident que cette réputation «magique» rebute et agace une majorité de scientifiques. Les mêmes d'ailleurs qui se moquent des médecines douces et nient l'efficacité de la plupart des thérapeutiques naturelles qu'ils qualifient de placebos.
Cela n'empêche pas bon nombre de pharmaciens, de biologistes et de médecins sérieux, d'étudier l'aloès et de venir confirmer certaines de ses propriétés légendaires. Mieux ! Ils lui ont même découvert de nouvelles vertus, en particulier de remarquables propriétés nutritives.

(© Marc Schweizer & APB)

Vitamines

A- Améliore la vision. Favorise la santé de la peau. Protège les cellules des radicaux libres.
B1- Nécessaire à la croissance des tissus et à la production d'énergie.
B2- Action commune avec la vitamine
B6- Pour la formation du sang.
B3- Aide à régulariser le métabolisme.
B6- Action commune avec la vitamine
B6- Pour la formation du sang.
B9- Antianémique, favorise la régénération des globules rouges.
B12- Indispensable au métabolisme. Facteur énergétique pour les fonctions nutritives du corps et favorise la formation des globules rouges.
C- En association avec la vitamine E combat l'infection, favorise la cicatrisation et maintient la santé de la peau.
E- Voir vitamine C. Protège la membrane des cellules.
Choline- Vasodilatateur coronarien, elle favorise le métabolisme

(A noter que l'Aloe vera stabilisé contient des vitamines A, C et E ajoutées au cours du processus de stabilisation.).


Minéraux

  • Calcium : Croissance osseuse en association avec le phosphore.
  • Phosphore : Croissance osseuse en association avec le calcium.
  • Potassium : (sorbat de potassium)
  • Fer : Favorise l'hémoglobine et la fixation de l'oxygène.
  • Sodium : Maintient l'équilibre acido-basique des liquides organiques et favorise le métablolisme de l'eau au sein des tissus et des cellules.
  • Chlore Antiseptique et désinfectant.
  • Manganèse : En association avec le magnésium, maintient le bon fonctionnement des muscles et du système nerveux.
  • Magnésium : En association avec le manganèse, maintient le bon fonctionnement des muscles et du système nerveux.
  • Cuivre : Oligo-élément indispensable au maintien de l'équilibre de l'organisme.
  • Chrome : Favorise l'activité des enzymes des acides gras.
  • Zinc Stimule l'activité des protéines dans la cicatrisation.


Enzymes

  • Amylase : Catalyse l'hyrolyse de l'amidon en dextrine puis en maltose.
  • Bradykinase : Analgésique, anti-inflammatoire, stimulant des défenses immunitaires.
  • Catalase : Empêche toute accumulation d'eau oxygénée dans les tissus.
  • Cellulase : Facilite la digestion de la cellulose.
  • Créatine phosphorique : Enzyme musculaire.
  • Lipase : Facilite la digestion.
  • Nucléotiase : Catalyse l'hydrolyse des nucléotides en nucléosides.
  • Phosphatase acide : Marqueur du cancer de la prostate.
  • Phosphatase alcaline : Régulateur des fonctions hépatiques.
  • Protéolytiase : Hyrdolyse les protéines en leurs éléments constitutifs.

L'aloès contient également de l'acide salicylique, de l'acide chrysophanique, des huiles volatiles.

Aminoacides

Les acides aminés sont des protéines qui fournissent de l'énergie, agissent comme catalyseurs, régularisent l'équilibre chimique, interviennent dans la régénération des tissus.
L'aloès contient 18 de 22 acides aminés présents dans le corps humain, dont 7 des 8 acides aminés essentiels (c'est-à-dire ceux que notre corps ne peut fabriquer) et 11 des 14 acides aminés secondaires.

  • Essentiels : Isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, théonine, valine.
  • Secondaires : Acide aspartique, acide glutamique, alanine, arginine, cystine, glycine, hystidine, hydroxiproline, proline, sérine, tyrosine.

Lignine, Saponines, Anthraquinones

  • Aloïne : Cathartique et émétique.
  • Barbaloïne : Antibiotique & cathartique.
  • Isobarbaloïne : Analgésique et antibiotique.
  • Anthranol et Anthracène : Fixe le dioxygène.
  • Acide aloétique : Antibiotique.
  • Emodine d'aloès : Bactéricide et laxative.
  • Acide cinnamique : Détergent, germicide et fongicide.
  • Huile éthériale : Calmant.
  • Acide chrysophanique : Analgésique et anesthésique.
  • Aloe ulcine : Fongicide (champignons cutanés).
  • Résestanole : Inhibition des secrétions gastriques par réaction avec l'histamine.

Sucres

Mono- et polysaccharides (glucides): Cellulose, glucose, galactose, mannose, aldonentose, acide uronique, lipase, aliinase, L-rhamnose. :

Producteur