Poudre de baobab

Poudre de baobab

Afrique Tropicale, Baobab est aussi appelé « arbre magique », « arbre pharmacien » ou « arbre de la vie ». Super aliment : riche en fibres et en calcium antimicrobiennes, apaisantes, réparatrices et régénérante.

Baobab ? Super aliment !

La poudre de baobab est riche en fibres et en calcium antimicrobiennes, apaisantes, réparatrices et régénérante.

Préparation : 1ou 2 cuillère à café dans un verre d’eau en cure de 3 semaines.

Parfumer et sucrer vos boissons 1cuillère à café dans vos smoothies, jus de fruits, thés infusions, cocktails, etc.
Conseiller pendant la convalescence après une maladie, infection, grippe, faiblesse, choc émotionnel, chutes des défenses immunitaires, en cas de fatigue
Toutes les parties du baobab sont exploitées pour leurs vertus thérapeutiques et nutritionnelles : racines, feuilles, tronc, écorce, pulpe, graines. La pulpe du fruit appelée pain de singe, possède un goût acidulé proche de nos raisins secs ou du citron.

Composition nutritionnelle

La pulpe du fruit, que l’on transforme en poudre, contient 6 fois plus de vitamine C qu’une orange et 3 fois plus que le kiwi (280 mg pour 100 g de poudre). Elle apporte 6 fois plus de potassium que la banane et ses propriétés antioxydantes sont 10 fois plus importantes que celle des baies de goji. Et tout ça avec une valeur énergétique de 162 kilo-calories pour 100 g dont 1g de lipides et 42 g de glucides.
1. Vitamine C1
Le fruit du Baobab est un des fruits les plus riches en vitamine C au monde. 100 g de pulpe fraîche de Baobab apporte 300 mg de vitamine C, contre 40 mg seulement pour la pulpe d’orange fraîche.
2. Calcium
Le baobab en poudre apporte environ 288 mg de calcium, alors que l’orange (sa pulpe fraîche) en n’apporte pas moins de 40 mg par 100 g de pulpe.

3. Fibres
Très riche en fibres (44%), 100 g de pulpe de Baobab compte environ 44 g de fibres, soit 9 fois plus que des pruneaux séchés ( 5 g de fibres environ par 100 g) !

4. Protéines
100 g de pulpe de Baobab contiennent 2,3 g de protéines.

À la découvert des bienfaits de la poudre de Baobab
Le Baobab à plus d’une corde à son arc, c’est sans aucun doute ce qui lui vaut un tel succès auprès des consommateurs de mieux en mieux renseignés. Jugez plutôt :

Il réduit les risques de carences : le Baobab regorge de fibres, de vitamines C, A, B1, B2 et de minéraux essentiels comme le calcium, le potassium, le fer et le manganèse.
C’est une source d’énergie et de forme : recommandé lors de convalescence, ainsi que lors d’activités sportives pour ses capacités de récupération rapides.
C’est un puissant Anti-âge et antioxydant : extrêmement riche en vitamine C, connue pour son pouvoir antioxydant, le Baobab prévient le vieillissement cellulaire, ainsi que l’apparition de maladies en protégeant des infections.
Permet de lutter contre la constipation : il est très riche en fibres, 50% de fibres solubles et 50% de fibres insolubles, le Baobab participe ainsi activement à la régulation du transit intestinal. Il lutte ainsi contre la constipation mais aussi contre la diarrhée, en apportant largement de quoi combler les besoins journaliers en fibre avec 100 g.
Réduit le « mauvais » cholestérol : Son apport en fibres aide à réduire le taux de cholestérol en limitant son assimilation dans l’organisme.
Bon pour les os et les dents : grâce à sa richesse en calcium, mais aussi en fer, le Baobab joue un rôle important dans la solidité de l’os et de l’émail dentaire. Il aurait également un rôle intéressant dans la coagulation sanguine, la contraction musculaire et participe au bon fonctionnement du système nerveux.
C’est un cicatrisant naturel, grâce à la La Vitamine B2 intervient sur la réparation des tissus.
Action anti-Inflammatoire : L’utilisation de 800 mg par kg de poids corporel de poudre de Baobab est considérée comme étant aussi efficace que 15 mg par kg de phénylbutazone, les avantages étant attribués à sa teneur élevée en composés naturels, les stérols, les saponines et les triterpènes.
Bon également pour le foie : Les effets combinés analgésique, anti-inflammatoire et antioxydant protègent des dommages au foie et ont des effets réparateurs sur ce dernier.
Cela fait du baobab un fruit utile à consommer après une nuit trop arrosée pour contrer les effets négatifs de l’alcool sur votre foie.

Comment utiliser la poudre de Baobab ?
En cuisine :
Consommez 5 à 15 g de pulpe de fruit de Baobab par jour, dilué dans de l’eau, jus de fruit ou lait, et bénéficiez de tout son pouvoir nutritif.
Dans les boissons rafraîchissantes et pour des smoothies toniques.
Également en additif dans des boissons, comme jus d’orange, café, thé ou chocolat.
Vous pouvez aussi en agrémenter des plats comme les soupes, les desserts (yaourt, gâteaux…).
En sauce ou crème d’accompagnement.
Pour élaborer des sorbets et des crèmes glacées.
Ou encore, pour sucrer légèrement vos préparations tout en apportant une note acidulée.

Facebook